Muttersholtz, un village original
Situé à 6 km de Sélestat l’humaniste, Muttersholtz est véritablement le cœur du Grand Ried.
Autrefois y cohabitaient trois confessions : juive, protestante et catholique.
Au Moyen Age, on y trouvait un château (Wasserburg) des seigneurs de Rathsamhausen encore identifiable dans la topographie du hameau d’Ehnwihr. Un moulin y était attenant. Il a été transformé à la fin du XIXème siècle en centrale hydroélectrique, qui fait actuellement l’objet d’un projet de musée de l’eau.
De nombreux ateliers de tissage fonctionnaient jusqu’au XIXème siècle en collaboration avec Sainte-Marie-aux-Mines.
Il ne subsiste actuellement que le tissage Gander qui produit le fameux kelsch (lin).
L’architecture du village est traditionnellement en ossature bois, elle trouve encore de belles représentations des XVIIème – XVIIIème siècle.
Les deux hameaux Ehnwihr et Rathsamhausen situés sur les bords de l’Ill étaient des ports de pêche où l’on marchandait le gravier, les poissons, le vin du vignoble et toutes les denrées transportées par voie navigables.
On retrouve d’ailleurs dans les armoiries du village la gaffe de Batelier entrecroisée en croix de Saint-André avec la houlette de Berger (prairies) sur un fond de chêne (forêts défrichées).
C’est dire que les activités étaient florissantes jadis au sein de ce milieu humide.